Voilà pourquoi vous échouez : les 8 causes de la procrastination

Calendrier et tasse de café

Si vous avez tendance à procrastiner, la première chose à faire est de comprendre la cause de votre procrastination. En effet, on ne soigne pas la procrastination qui vient d’un manque de confiance en soi de la même manière que la procrastination qui vient d’un manque d’intérêt pour son travail !

Qu’est-ce que la procrastination ? Pourquoi prend-on l’habitude de procrastiner ? Cette semaine, je vous partage les 8 causes les plus fréquentes de la procrastination ainsi que les meilleures applications à télécharger pour se mettre au travail.

Bonne lecture !

Qu’est-ce que la procrastination ?

La procrastination est l’art de remettre les tâches à plus tard.

Elle peut prendre diverses apparences, comme le fait de lire des articles sur les causes de la procrastination, manger des biscuits, ou encore planifier ses tâches à outrance.

On peut procrastiner pour des tâches qui concernent le travail, mais aussi pour des projets personnels, comme l’écriture d’un livre ou un déménagement.

Il est important de se rappeler que la procrastination est une habitude et non un trait de caractère ou un défaut.

Quelles sont les 8 causes de la procrastination ?

1. L’anatomie de votre cerveau

Comme vous pouvez le voir dans cette vidéo, l’une des causes possibles de la procrastination se trouve dans la structure de votre cerveau.

Lorsque vous devez réaliser une tâche, deux parties de votre cerveau sont en compétition : votre lobe frontal (la partie logique) et votre système limbique (la partie émotionnelle).

Votre lobe frontal a pour mission de vous rendre productif et de vous apporter une satisfaction sur le long terme, alors que votre système limbique essaye de vous convaincre que la tâche en question peut attendre et que vous méritez bien vos 10 minutes de TikTok.

Les personnes qui procrastinent de manière chronique ont un système limbique un peu plus fort que le lobe frontal.

Cela veut-il dire que si vous procrastinez souvent, c’est parce que vous êtes stupide et vous ne pouvez rien y faire ? Bien sûr que non !

Même si la cause de votre procrastination est liée à votre anatomie, vous pouvez être productif en prenant conscience que la procrastination est simplement une habitude et que vous avez juste besoin d’un peu plus de force mentale pour travailler.

Notez que le lobe frontal a tendance à se renforcer avec l’âge. C’est pour ça que les enfants et les adolescents ont plus tendance à procrastiner et à rechercher le plaisir immédiat.

comparaison du lobe frontal et du système lybique

2. Le manque de confiance en soi

Bien souvent, on procrastine parce qu’on doute de ses capacités à réussir.

Personnellement, les moments où je procrastine sont les moments où les tâches qui m’attendent semblent difficiles.

J’ai le réflexe d’attraper mon smartphone dès que je ne sais pas immédiatement comment formuler une phrase ou une idée dans un article. Prêtez donc attention aux tâches qui vous poussent à procrastiner et remarquez ce qui vous semble difficile.

Le fait de déposer son smartphone un peu plus loin rend l’effort nécessaire pour l’attraper plus important que l’effort demandé pour réfléchir à une tâche compliquée.

Cela ne règle pas complètement le problème de la procrastination, mais ça peut faire une réelle différence dans votre productivité.

Bien souvent, le manque de confiance en soi pousse à procrastiner pour des projets ambitieux comme le fait de lancer sa propre entreprise pour créer sa liberté.

C’est précisément pour cela que les Clés du Succès existent. Il s’agit du plus grand événement de développement personnel et professionnel de Belgique qui a lieu deux fois par an à Bruxelles.

Lors de ce séminaire, vous serez formé par Pierre Sornin et Étienne Van de Kerckhove, deux entrepreneurs belges à grand succès, qui partagent ce que leurs années d’expérience leur ont appris et tous les secrets de la confiance en soi et de l’entrepreneuriat.

Envie de participer aux Clés du Succès ? Profitez de 20% de réduction sur votre place grâce au code promo CDS20.

3. Les distractions 

Parfois, l’explication la plus simple est la bonne : si vous procrastinez, c’est peut-être parce que vous avez trop de distractions autour de vous.

Si vous avez une page Youtube ouverte sur votre ordinateur, si votre smartphone se trouve sur votre bureau ou si vous travaillez avec un(e) collègue à qui vous DEVEZ raconter votre week-end… ne vous étonnez pas de procrastiner.

Le fait d’avoir des distractions autour de vous augmente drastiquement la tentation de chercher la satisfaction immédiate plutôt que de travailler.

C’est ce type de procrastination qui est expliqué dans le célèbre Ted Talk de Tim Urban.

4. L’ennui !

Cela paraît relativement évident mais si vous procrastinez tous les jours quand vous devez vous mettre au travail, vous n’aimez peut-être pas tellement ce que vous faites.

Ce problème peut être réglé de deux manières :

  • Aimez ce que vous faites. Bon, ça paraît facile à dire, mais il y a des manières d’aimer ce qu’on fait.

Par exemple, vous pouvez vous lancer des défis pour terminer les tâches au plus vite, décorer votre bureau, ou vous dire consciemment “wow ! Répondre à ces mails va être absolument génial !” 🥳

  • Changez de boulot. Je l’ai déjà dit dans beaucoup d’articles et je le répéterai autant de fois que nécessaire : la vie est beaucoup trop longue pour passer 8 heures par jour à faire ce que vous n’aimez pas !

Vous ne devez pas attendre d’être absolument misérable pour décider de changer de travail. Il y a énormément de choses que vous pouvez faire dans votre vie, comme ouvrir un bar à cocktail, ou lancer votre business de glaces… 🍨

5. La peur sociale

Je ne sais pas vous, mais les tâches qui me poussent le plus à procrastiner, tant pour le travail que pour la vie personnelle, sont envoyer des mails et téléphoner.

Quand on est timide, envoyer un mail pour demander une interview, postuler pour un travail ou planifier une réunion fait très peur… Et voir toutes ses dents tomber une à une paraît moins horrible que de téléphoner pour prendre un rendez-vous chez le dentiste. 🦷

La peur sociale est donc une cause très courante de la procrastination. Cela dit, tout se travaille.

Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles.

Sénèque

J’aimerais pouvoir vous dire qu’il existe une solution miracle qui vous permettra de vous débarrasser de la peur sociale… mais non.

La manière la plus efficace de régler ce problème est de prendre l’habitude d’envoyer des mails et de téléphoner, pour vous prouver à vous-même que vous en êtes capable et qu’on ne peut pas mourir de la timidité.

6. Le manque de clarté dans vos objectifs

Si vous ne savez pas exactement ce que vous devez faire et comment vous y prendre, vous aurez bien plus envie de procrastiner. En effet, la prise de décision est souvent l’étape qui bloque, car elle demande bien plus d’énergie que ce qu’on peut imaginer.

C’est pourquoi l’un des conseils les plus donnés contre la procrastination est de faire des to-do lists : elles vous permettent de prendre les décisions à l’avance et donc de vous mettre au travail de manière plus automatique.

La procrastination concerne également vos grands projets, comme écrire un roman, lancer votre entreprise ou encore partir vivre à l’autre bout du monde.

Si vous avez tendance à remettre votre démission, votre première session d’écriture ou l’achat de votre billet d’avion à plus tard, il est probable que votre projet manque de clarté.

Soyez donc précis dans vos objectifs :

  • De quoi parle votre livre exactement ?
  • Combien de pages souhaitez-vous écrire chaque semaine ?
  • Quel genre d’entreprise rêvez-vous de lancer ?
  • Quels sont vos objectifs à un mois ? à 3 mois ? un 3 ans ?
  • Que souhaitez-vous faire quand vous aurez emménagé dans un autre pays ?

Plus vous êtes précis dans vos projets et dans vos objectifs à long terme et à court terme, plus vous pourrez avancer pas à pas et vous libérer de la procrastination.

7. Le perfectionnisme 

Une autre cause très commune de la procrastination est le perfectionnisme, qui est très souvent le résultat d’un manque d’estime de soi. Remarquez que l’estime de soi n’est pas la même chose que la confiance en soi :

Si vous manquez de confiance en vous, vous doutez de vos capacités à réussir, ce qui peut vous pousser à vous auto-saboter et à procrastiner.

Cependant, si vous manquez d’estime de vous, vous doutez de votre valeur et vous avez peut-être l’impression de ne pas mériter de réussir.

Le manque d’estime de soi peut créer une obsession pour les détails et une crainte de se tromper, car les erreurs sont alors vues comme une “preuve” que l’on vaut moins que les autres.

Comparaison entre la confiance en soi et l'estime de soi

À force de craindre la moindre erreur, on finit par ne jamais passer à l’action et donc… à procrastiner.

De plus, si vous ne vous sentez pas digne du succès et de la réussite, il est normal que vous adoptiez des comportements contre-productifs !

8. L’appel du storytelling

N’aimons-nous tous pas l’idée de surprendre le monde (et de nous surprendre nous-même, d’ailleurs), en terminant un projet à la dernière minute contre toute attente ?

Se mettre au travail directement et terminer ses tâches en temps et en heure sans devoir se dépêcher permet d’être bien plus serein dans son travail et, bien souvent, de fournir un travail de qualité… mais c’est tellement moins passionnant à raconter !

La dose d’adrénaline que l’on ressent en terminant une tâche au dernier moment est souvent ce qui nous pousse à procrastiner.

On le constate d’ailleurs avec la popularité de la phrase “de toute manière, je travaille beaucoup mieux sous pression !”

Quelles sont les meilleures applications contre la procrastination ?

Savoir pourquoi vous procrastinez, c’est très bien… mais savoir comment arrêter de procrastiner, c’est encore mieux !

Il existe de nombreuses astuces pour lutter contre la procrastination, comme expliqué dans l’article 10 astuces pour enfin se mettre au travail, ou dans la formation gratuite donnée par Pierre Sornin.

Cela dit, parfois, on a besoin d’un petit coup de pouce de notre amie la technologie. Voici donc 10 applications à télécharger pour arrêter de procrastiner.

Todoist
Todoist est une application de gestion de tâches dans laquelle vous pouvez entrer vos tâches et projets à la fois privés et professionnels. L’application vous permet aussi de partager vos tâches pour collaborer avec une équipe.

Elle est simple à utiliser et offre des fonctionnalités pratiques, comme le fait de prioriser certaines tâches ou de recevoir des rappels pour des deadlines.

Goodtime
Cette application utilise la méthode Pomodoro, qui consiste à bloquer des périodes pour les dédier à certaines tâches.

L’application peut donc vous envoyer des notifications et désactiver le wifi sur votre smartphone pour vous empêcher de procrastiner, ce qui vous permet de vous forcer à vous concentrer sur une tâche à la fois.

Toggl
Toggl est une application qui permet de contrôler combien de temps vous dédiez à chaque tâche. Comme l’application mentionnée juste avant, elle peut fonctionner comme un outil pour la méthode Pomodoro.

Vous pouvez recevoir des notifications pour vous rappeler de prendre des pauses et pour vous inviter à varier les tâches. Vous pouvez également partager vos projets pour travailler en équipe.

The most dangerous writing app
Cette application est une méthode radicale pour lutter contre la procrastination lorsque l’on doit écrire. Le principe est simple : si vous vous arrêtez d’écrire pendant plus de 5 secondes, tout votre texte s’efface… pour toujours.

Aussi agressif que cela puisse paraître, cette application est un excellent exercice pour entraîner son cerveau à rester très concentré pendant un certain laps de temps.

Ce que vous écrivez dans l’application ne sera peut-être pas un roman digne de Victor Hugo, mais vous pourrez éditer votre production par la suite. Il s’agit d’une méthode efficace pour lutter contre la page blanche en punissant la procrastination immédiatement.

Les applications Write or die et Writing Streak sont des alternatives un peu moins brutales avec un objectif similaire.

Noisli
Noisli est une application qui vous permet de créer une ambiance de travail autour de vous. Si comme moi, vous adorez travailler dans un café, mais que vous n’avez pas envie d’acheter un nouveau latte toutes les heures, Noisli est une chouette alternative.

Elle vous plonge dans l’ambiance que vous souhaitez grâce à des sons et des couleurs. Vous pouvez aussi choisir des bruits de forêt, de plage, de pluie, de feu de bois, etc.

Rescue Time
Cette application est une application de gestion de tâches et de temps qui vous permet de donner un ordre de priorité à vos différents projets et de tracer vos progrès.

Vous avez également la possibilité de bloquer d’autres applications lorsque vous utilisez celle-ci afin de limiter les distractions et rester concentré sur votre travail et sur vos objectifs.

L’application propose également une assistance d’intelligence artificielle pour vous aider à gérer votre temps.

Forest
Le principe de Forest ressemble un peu à celui de Most dangerous writing app, mais en beaucoup moins agressif. Vous plantez un arbre à chaque fois que vous commencez une tâche et si vous ouvrez une autre application pour procrastiner, votre arbre meurt.

Plus vous terminez vos tâches, plus votre forêt grandit. De plus, l’application vous permet de réellement planter des arbres grâce à son association avec l’organisation Trees for the future. 🌳

Offtime
Offtime est une application dont le but est de vous déconnecter de toutes les distractions possibles pendant un certain laps de temps.

Vous pouvez sélectionner certaines applications qui restent actives pour les urgences (oui, sinon il suffit d’éteindre son téléphone 🙄). De cette manière, vous serez tout de même averti en cas de question relative au travail ou si votre maman vous appelle.

Conclusion

La première chose à faire pour vaincre la procrastination, c’est de savoir pourquoi on procrastine. En effet, on ne peut pas régler un problème si on ne sait pas ce qu’est le problème exactement.

La procrastination ne vient généralement pas de la fainéantise ou de la stupidité, mais bien souvent d’un manque d’intérêt, de confiance en soi, d’estime de soi, de clarté ou encore d’un surplus de distractions dans votre environnement.

Il existe une multitude d’applications à télécharger pour se mettre au travail, mais si vous procrastinez pour vos projets sur le long terme, comme le fait d’écrire un livre, de changer votre carrière ou de lancer votre business, je vous conseille de venir aux Clés du Succès.

Cet événement de trois jours qui a lieu deux fois par an à Bruxelles est LE séminaire à ne pas manquer pour faire le plein de motivation et pour tout savoir sur l’entrepreneuriat, les finances et la confiance en soi.

Vous apprendrez comment faire de votre passion un business qui rapporte, comment savoir ce qui vous motive et vous anime tout en ayant l’occasion d’étendre votre réseau de manière significative.

Envie de participer aux Clés du Succès ? Profitez de 20% de réduction sur votre place grâce au code promo CDS20.

Photo portrait Mathilde Nootebos

Mathilde Nootebos

Rédactrice web

Je m’appelle Mathilde et mon job est d’embellir votre journée avec des articles sur le développement personnel. Auteure d’un blog sur les relations amoureuses, et passionnée de développement personnel depuis plusieurs années, je me fais un plaisir de parcourir ce vaste domaine pour écrire les meilleurs articles possible.

Share This