Arrêtez de vous limiter : 30 conseils pour agrandir votre zone de confort

canoe sur la mer avec couché de soleil

Plus votre zone de confort est petite, plus vos résultats et votre bonheur resteront… petits.
Qu’est-ce que la zone de confort ? Comment l’agrandir ?

Après beaucoup de recherches et des observations de mes propres expériences, je vous partage 30 conseils pour agrandir votre zone de confort, tant dans votre travail que dans votre vie amoureuse, mais aussi les raisons psychologiques et sociales de l’agrandir et les meilleures citations à ce sujet.

Bonne lecture !

La vie commence à la fin de votre zone de confort. 

Neale Donald Walsch

Comment définir la zone de confort ?

La zone de confort peut être définie comme une situation de sécurité. Elle se distingue du reste du monde par un degré élevé de prédictibilité et par l’absence de risque.

La zone de confort est un concept large qui peut concerner le monde du travail, la santé physique, l’environnement géographique ou la manière de créer et d’entretenir les relations.

Les 30 conseils pour agrandir votre zone de confort

1. Réalisez que votre zone de confort n’est pas forcément bénéfique

Vous l’avez sûrement déjà entendu quelque part, mais selon la psychologie, nous sommes naturellement attirés par ce qui nous semble familier.

Nous pouvons notamment le voir dans les relations amoureuses : une personne qui avait une relation compliquée avec ses parents pendant l’enfance aura plus de chances de choisir des partenaires qui ne la feront pas se sentir confiante dans la relation.

Dans ce cas, la zone de confort n’est en réalité pas si confortable que ça.

2. N’attendez pas qu’un drame n’arrive

La plupart des success stories incluent une chute catastrophique du héros, qui n’a plus rien à perdre et n’a pas d’autre choix que de sortir de sa zone de confort… Juste pour survivre.

De tels récits donnent l’impression que le succès ne peut arriver que si vous n’avez plus d’autre choix que de passer à l’action… sachez qu’il n’est pas nécessaire d’être absolument malheureux pour se lancer.

La vie est bien trop courte pour attendre le bon moment, et elle est bien trop longue pour se contenter d’un “pas trop mal”.

3. Agrandissez votre zone de confort petit à petit

Schéma d'une zone de confort petite

Le premier pas en dehors de cette zone nous plonge dans la zone de peur, ce qui nous donne envie de retourner en arrière au plus vite.

Cependant, si on avance un peu plus, on entre dans la zone d’apprentissage. Cette zone est parfois difficile, comme le sont toutes les leçons de vie, mais le passage par la zone de peur nous donne la force d’apprendre.

Ensuite vient la zone de croissance. Le courage que l’on a accumulé en traversant la zone de peur et les leçons apprises dans la zone d’apprentissage nous font grandir.

Plus nous nous installons dans notre zone de croissance, plus celle-ci devient notre nouvelle zone de confort, plus grande, et prête à grandir encore plus.

En d’autres termes, faire un pas en dehors de sa zone de confort et s’aventurer dans les autres zones petit à petit est obligatoire pour devenir une meilleure version de soi.

Plus vous passez de temps dans votre zone de peur, plus vous agrandissez votre zone de confort et repoussez vos propres limites.

Schéma d'une zone de confort plus grande

4. Rendez-vous compte que les défis sont toujours moins effrayants qu’ils n’en ont l’air

Vous souvenez-vous de la dernière fois que vous êtes allé au parc d’attractions ? La plupart des montagnes russes font peur de l’extérieur : les gens crient, on monte très haut…

Cela dit, la plupart du temps, lorsque l’on descend de l’attraction, on se dit “Finalement… ça va. C’était même plutôt chouette.”

La plupart des expériences qui paraissent insurmontables de l’extérieur ne sont absolument pas aussi terrifiantes que l’on imagine.

Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, mais parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles.

Sénèque

Lorsque vous hésitez à sortir de votre zone de confort, pensez à ces montagnes russes qui vous ont donné cette sensation.

5. Faites la même chose, mais différemment !

Pour les adeptes de la zone de confort, une manière douce de commencer est tout simplement de faire tout ce que vous faites déjà… mais différemment !

Introduire un petit élément nouveau dans vos habitudes du quotidien peut faire une grande différence dans votre manière de voir votre zone de confort et votre capacité à évoluer.

Le fait d’ajouter un petit élément nouveau dans votre routine, même s’il s’agit simplement de vous brosser les dents en commençant par le côté gauche plutôt que le droit (oulala) habitue votre cerveau à être un peu bousculé et vous aide à dédramatiser le changement.

6. Rassurez votre cerveau reptilien
La fonction de votre cerveau reptilien est de vous maintenir en vie en vous faisant craindre le danger.

Lorsque vous faites un pas en dehors de votre zone de confort, votre cerveau reptilien se met naturellement en alerte. Il est donc important de le rassurer consciemment, soit en écrivant que tout va bien, soit en le disant à haute voix.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le rôle de votre cerveau reptilien et sur les manières de le rassurer, la formation en ligne gratuite sur la confiance en soi de Es Sense est un excellent point de départ.

Es Sense est la plus grande société de développement personnel et professionnel de Belgique.

Cette formation est donnée par Pierre Sornin, fondateur de la société, entrepreneur à grand succès et auteur du best-seller I love my life.

7. Prenez des douches froides

@antoineblanco99 Une réponse aux nombreux DM que je reçois par rapport à la douche froide. Voici les 8 bienfaits après 14 jours de pratiques. 👉Abonne-toi et enregistre ce post pour y revenir lorsque tu en auras besoin _ #douchefroide #facecam #sport #pertedepoids #fitness ♬ son original - Antoine Blanco

Je ne vous apprends rien en vous disant qu’une douche froide est moins confortable qu’une douche chaude.

Se plonger dans l’inconfort, même pendant seulement quelques minutes, dès le matin augmente votre productivité et votre motivation à vous lancer d’autres défis.

De cette manière, vous vous habituez à vivre quelque chose de difficile et inconfortable. Il s’agit d’un excellent point de départ pour une journée productive et pleine de nouveaux défis.

8. Donnez un nom à la petite voix qui vous freine

On a tous une petite voix dans notre tête qui dit : “Si tu pars seul(e) en vacances, t’auras l’air débile !” “Pourquoi tu vas courir ? Tu sais bien que tu ne tiendras pas 2 km !” “Tu vas quand même pas parler avec cette personne dans le bar ? Tu vas te rendre ridicule !”

L’idée, c’est de non seulement donner un nom à cette voix, mais aussi un visage, une attitude et toute une personnalité.

Inspirez-vous de quelqu’un que vous n’aimez pas et rendez la personne la plus moche et la plus désagréable possible. Cette personne doit être l’opposé de la personne que vous souhaitez devenir.
Étrangement, ça fonctionne très bien.

9. Demandez-vous “Que ferais-je si j’étais courageux(se)?”

Se poser cette question permet de trouver ce que l’on désire réellement faire, tant sur le long terme que sur le court terme, tout en restant dans l’hypothèse, ce qui retire le facteur “peur” de l’équation.

Vous vous rendrez compte qu’il sera bien plus facile d’être réaliste par rapport aux véritables risquent qui accompagnent les changements que vous souhaitez opérer… en réalité, ils sont bien moins importants qu’on ne pense !

Ensuite, rendez-vous compte que l’on devient courageux en décidant d’être courageux. Le courage ne se trouve pas dans vos gènes, mais dans vos décisions.

10. Demandez-vous “Que ferais-je si personne ne pouvait rire de moi ?”

@cedric.lifestyle @lucas a fait cette vidéo et j’ai vu des gens dire que c’était pas possible en France. Je vous montre que ce sont que des excuses ❤️ #zonedeconfort #etranger #pourtoi #viral ♬ son original - CÉDRIC

Comme le montre cette vidéo, la plupart des personnes autour de vous ne passent pas leur temps à vous observer. De manière générale, vous pouvez vous comporter d’une manière complètement différente des autres, et personne ne s’en souviendra.

Pouvez-vous citer un moment dans votre adolescence où l’un de vos camarades de classe a fait quelque chose de terriblement embarrassant ? Probablement pas. Les moments de honte dont on se souvient sont les nôtres, et nous sommes les seuls à nous en rappeler.

11. Demandez-vous “Que ferais-je si je ne pouvais pas échouer ?”

Tout comme la peur du regard des autres, la peur de l’échec entre trop souvent en ligne de compte lorsque nous prenons une décision. Se rendre compte que c’est la peur de l’échec qui nous empêche d’avancer est un grand pas en avant.

Voir l’échec d’une manière positive et comme une opportunité d’apprendre sert à réduire considérablement cette peur. Cela vous aidera donc grandement à sortir de votre zone de confort.

L’échec n’est qu’une opportunité pour recommencer plus intelligemment.

Henry Ford

12. Débarrassez-vous du superflu

Notre zone de confort est étroitement liée à notre environnement. Faire un tri dans ses affaires, se débarrasser de ce qui ne nous rend pas heureux et de ce qui n’est pas nécessaire peut être libérateur.

  • Vendez les vêtements que vous ne mettez plus sur Vinted,
  • Apportez les livres que vous ne lirez plus à une bibliothèque,
  • Faites le tour de votre frigo pour vous débarrasser de ce qui est inutile (je sais que vous gardez les petits sachets de sauce soja qui viennent avec les sushis et vous savez très bien que vous ne les utiliserez jamais).

Se détacher physiquement de ce qui nous accroche à notre zone de confort permet de s’en détacher psychologiquement par la suite.

13. Réalisez que peu de décisions sont irréversibles

Lorsque l’on prend une décision, qu’elle soit considérée comme importante ou non, nous avons tendance à penser qu’elle sera d’office décisive pour le reste de notre vie :

Chaîne de réaction simplifiée

Même si ce sont nos décisions et actions qui déterminent notre destin, il est rarement impossible de faire machine arrière, ou de changer les plans si tout ne se passe pas comme prévu, ou si on décide simplement de changer d’avis.

Par conséquent, le schéma qui se produira ressemblera souvent à celui-ci :

Chaîne de réaction plus réaliste

14. Réalisez que ceux qui jugent sont probablement jaloux

En effet, les personnes qui essayent de vous dissuader de sortir de votre zone de confort sont celles qui n’osent pas le faire elles-même. Voir quelqu’un changer de job, de relation, ou de pays sans regretter ce choix fait peur, car il nous confronte à la réalité que nous pouvons tous changer de direction si nous le souhaitons.

Cela remet en question certaines notions de sécurité et de prédictibilité qui sont d’autant plus importantes pour les personnes attachées à leur zone de confort.

15. Faites une liste de tous les moments où vous avez déjà agrandi votre zone de confort

Comme pour beaucoup d’aspects du développement personnel et de la confiance en soi, se souvenir et lister les obstacles déjà franchis est un encouragement efficace.

Rappelez-vous des moments où vous êtes sorti de votre zone de confort. Que vous ont apporté ces moments ?

Peut-être avez-vous rencontré votre meilleur(e) ami(e) ? Ou bien l’amour de votre vie ? Ou bien avez-vous trouvé une nouvelle passion ?

Chaque risque que vous avez pris vous a apporté quelque chose de nouveau. Rappelez-vous ces leçons et ces rencontres et rendez-vous compte à quel point les risques vous ont été bénéfiques jusqu’ici.

16. Quantifiez vos challenges

Le fait de se fixer un objectif précis et chiffré permet d’augmenter votre sentiment d’accomplissement.
Écrivez des petits objectifs précis et barrez-les dès que vous les avez atteints. Cela vous donnera une indication visuelle de vos progrès et vous poussera à rester motivé.

De plus, atteindre des petits objectifs précis libère de la dopamine, l’hormone du bonheur 🥳.

17. Entourez-vous de personnes qui sortent de leur zone de confort

Si vous ne vous entourez que de personnes qui restent dans leur zone de confort, vous aurez moins tendance à en sortir vous-même.

Favorisez vos relations avec des personnes qui auront une influence positive sur vous. Le fait de s’abonner à des comptes Instagram ou à des chaînes Youtube de personnes qui se lancent des défis aura également un impact motivant.

En participant à des séminaires et événements qui touchent directement à la zone de confort, vous rencontrerez des personnes qui peuvent vous inspirer.

Chaque année, chez Es Sense, nous organisons Les Clés du Succès, un événement réunissant des centaines de personnes qui souhaitent agrandir leur zone de confort, gagner en confiance en eux, et devenir la meilleure version d’eux-mêmes.

Ce séminaire de trois jours a lieu deux fois par an à Bruxelles, réservez aujourd’hui vos places pour profiter de la plus grande formation de développement personnel et professionnel de Belgique.

Envie de participer aux Clés du Succès ? Profitez de 20% de réduction sur votre place grâce au code promo CDS20.

18. Commencez un hobby seul(e), pendant 10 jours

En vous donnant comme objectif de pratiquer un nouveau hobby pendant 10 jours, vos chances d’abandonner sont bien plus réduites que si vous visez de continuer pendant un an.

Cela vous donne assez de temps pour vous rendre compte à quel point vous aimez ce hobby ou cette activité, et pour déjà être satisfait(e) d’avoir essayé si vous décidez d’arrêter.

19. Parlez d’un projet à quelqu’un

Ce conseil fonctionne particulièrement bien si, comme beaucoup, vous êtes sensible à la pression sociale et que vous avez peur de vous sentir jugé(e). Le soutien des proches et le fait de respecter ses engagements font partie des principaux facteurs qui vous empêchent d’abandonner un projet.

Parler de vos nouveaux projets à quelqu’un peut vous donner la dose de pression sociale dont vous avez besoin pour respecter vos engagements et d’aller jusqu’au bout de vos défis.

20. Demandez à un ami de faire le challenge avec vous

Que ce soit dans le cadre du lancement d’une entreprise ou d’une inscription à la salle de sport, inclure un ami dans votre projet pour progresser ensemble est un conseil populaire.

Cela vous permet de partager non seulement les moments positifs de vos nouveaux projets, mais aussi d’avoir une personne à vos côtés qui comprend les problèmes que vous rencontrez. Vous aurez à la fois le soutien d’un proche et la sensation d’aider cette personne en retour.

Étrangement, il est plus facilement concevable de se décevoir soi-même que de décevoir quelqu’un d’autre… Le fait d’inclure une autre personne dans vos projets vous oblige donc à tenir vos engagements !

21. Demandez à quelqu’un de vous forcer

Et si vous faisiez en sorte de vous retrouver dans une situation où sortir de votre zone de confort est votre seule option ?

Vous pouvez demander à un ami de vous réserver un billet d’avion pour trois semaines au Mexique ou de vous écrire une lettre de démission et de l’envoyer à votre employeur actuel. Votre ami peut ensuite brûler votre voiture et vous envoyer au Pérou pour commencer un élevage de lamas…

Pour garder les pieds sur terre, votre ami peut vous inscrire à la salle de sport ou vous réserver un cours de piano.

La coquille doit casser avant que l’oiseau puisse voler.

Alfred Tennyson

22. Essayez une chose qui paraît folle

Avancer petit à petit ne convient pas forcément à tout le monde. Certains ont besoin de prendre une décision drastique afin de pouvoir effectuer d’autres changements plus petits par la suite.

Bien souvent, les grands progrès commencent par une seule décision qui change tout. En effet, si vous pouvez faire UNE chose qui vous paraît folle, vous, vous pouvez en faire 10 !

Ne pensez pas qu’il faut impérativement avancer progressivement. Il n’y pas de manière “correcte” d’agrandir sa zone de confort.

23. Laissez le destin décider

Et si vous faisiez confiance au hasard ?

De cette manière, pas besoin de réfléchir longtemps à une stratégie élaborée par peur de prendre la mauvaise décision.

C’est une façon amusante de confronter votre cerveau à de nouvelles situations.

Après tout, le micro-ondes, la tarte tatin et les Post-its ont été inventés par pur hasard !

24. Apprenez une nouvelle langue

Lorsque vous vous exprimez dans une autre langue, vous réfléchissez à ce que voulez exprimer d’une manière différente, vous consommez du contenu venant d’autres pays et vous rencontrez parfois des personnes d’une toute autre culture.

Les manières d’apprendre une nouvelle langue sont multiples. En voici des exemples :

  • Utilisez Duolingo !
  • Regardez des films ou des séries étrangères (en version originale, bien entendu).
  • Partez à l’aventure dans un nouveau pays.

25. Déménagez

Le changement le plus drastique en termes de zone de confort serait de vous installer dans un nouveau pays, ou même un nouveau continent pour commencer une nouvelle vie.

Cependant, il est évident que nous ne sommes pas tous préparés à franchir une telle étape. Vous pouvez aussi simplement travailler dans une autre pièce, faire vos courses dans un autre magasin, ou déplacer les meubles de votre maison/appartement.

Se trouver dans un environnement différent vous plonge dans un état d’esprit de changement, ce qui vous poussera à agrandir votre zone de confort.

26. Suivez vos peurs

Si quelque chose vous fait peur, voyez cela comme un nouveau défi à relever. Faites une liste des activités qui vous font peur, et essayez ces expériences une par une.

Plus vous suivrez vos peurs, plus vous vous rendrez compte que vous êtes capable de les affronter.

Le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité à vaincre ce qui fait peur.

Nelson Mandela

27. Changez quelque chose dans votre apparence physique

Le fait de changer un aspect de votre apparence physique, par exemple votre couleur de cheveux ou votre style vestimentaire, peut avoir deux résultats positifs :

Premièrement, ce changement entraînera votre cerveau à sortir de sa zone de confort, en se sentant rassuré d’être toujours en vie après avoir osé porter cette veste à paillettes.

Deuxièmement, vous pourrez constater que vos proches ne vous jugeront pas. Votre famille et vos amis ne vous apprécieront pas plus ou moins en fonction de votre coupe de cheveux, de vos vêtements, ou de votre poids.

28. Faites de nouvelles rencontres

Approcher les gens dans la rue pour se faire des amis peut être intimidant, et utiliser les applications de rencontres n’est pas toujours pertinent si vous recherchez une simple amitié.

Les applications comme Meetup et Frimake sont de très bons moyens de se faire des amis, ou simplement de passer un moment agréable avec de nouvelles personnes.

Elles proposent des activités en groupe telles que des randonnées, des après-midi jeux de société, ou encore des tournées de bars. La plupart des utilisateurs se rendent aux activités seuls, donc vous ne serez pas la seule personne en recherche de nouveaux amis.

Une autre manière de faire de nouvelles rencontres est de participer à des séminaires sur des sujets qui vous intéressent. Ici, vous êtes en train de lire un article sur l’agrandissement de la zone de confort… J’en conclus que vous avez envie d’un peu de changement !

Les Clés du Succès sont l’occasion idéale pour rencontrer d’autres personnes qui veulent agrandir leur zone de confort, mais aussi pour networker professionnellement, gagner en confiance en soi et en apprendre plus sur l’entrepreneuriat.

Ce séminaire de trois jours a lieu deux fois par an à Bruxelles. Il est présenté par Pierre Sornin et Étienne Van de Kerckhove, entrepreneurs belges à grand succès, formateurs professionnels et auteurs de best-sellers.

29. Passez une journée ou un weekend seul(e) dans une nouvelle ville

Promenez-vous dans des rues inconnues, apprenez à trouver votre chemin, ou allez boire un verre dans un bar que vous ne connaissez pas. Ces nouvelles expériences vous plongent dans une attitude de changement et d’aventure.

De plus, vous asseoir seul(e) sur la terrasse d’un café, aller voir un film ou un musée seul(e) vous apprend à vous confronter au regard des autres, et de réaliser que la solitude n’est pas quelque chose de négatif.

Sortir de sa zone de confort a un côté isolant parce que vous serez peut-être la seule personne de votre entourage à sauter le pas. Il est donc important d’apprendre à apprécier votre propre compagnie, et la liberté que la solitude apporte.

30. Faites semblant !

Lorsque vous pensez ne pas être assez courageux(se) pour faire un pas en dehors de votre zone de confort, une manière efficace de procéder est simplement de faire semblant que vous l’êtes.

Si vous souhaitez discuter avec de nouvelles personnes lors d’une soirée, mais que vous vous dites : “Je ne suis pas quelqu’un d’extraverti. Ce n’est pas pour moi.” Faites semblant d’être extraverti(e) le temps d’une soirée !

Le lendemain matin, vous aurez toujours parlé à ces nouvelles personnes, qui ne seront plus des inconnus pour vous. Aussi, vous vous rendrez compte que ce rôle deviendra de plus en plus confortable.

En d’autres termes, en faisant semblant d’être courageux(se), vous le devenez petit à petit.

En savoir plus sur la psychologie de la zone de confort

Agrandir ou sortir de sa zone de confort ?

Sortir de sa zone de confort implique le fait de quitter celle-ci.

Cette manière de procéder peut faire peur et semble irréversible. Bien sûr, rester dans sa zone de confort n’apporte pas de nouveaux résultats, mais cela ne veut pas pour autant dire que tout y est mauvais et inutile. Après tout, de nombreux éléments de votre zone de confort vous rendent probablement heureux(se).

Viser à agrandir sa zone de confort paraît donc être une solution préférable. Il s’agit toujours de faire des pas en dehors de votre zone de confort, mais en gardant en tête que vous ne laissez pas tout derrière vous.

Votre zone de confort actuelle est viable aujourd’hui parce que vous l’avez créée avec les leçons apprises dans le passé. Vous pouvez l’agrandir grâce à de nouvelles expériences et de nouvelles leçons, en explorant votre zone de peur et d’apprentissage (voir conseil 3).

Comme expliqué dans ce Tiktok, plus vous vous habituez à faire des pas en dehors de votre zone de confort, plus celle-ci sera grande. Vous apprendrez à voir le confort dans des situations qui semblent inconfortables pour les autres.

Pourquoi ne pas rester dans sa zone de confort ?

Le proverbe Irlandais venant du 14ème siècle, “Better the devil you know” signifie que l’enfer que nous connaissons vaut mieux que l’enfer que nous ne connaissons pas.

Rester dans votre zone de confort ne vous met pas forcément en sécurité. De nombreuses personnes restent dans des relations toxiques, voire violentes, parce que nous sommes naturellement attirés par ce que nous connaissons déjà.

De plus, plusieurs enquêtes menées dans les soins palliatifs des hôpitaux ont montré que ce que les gens en fin de vie regrettent le plus, ce ne sont pas leurs erreurs, mais les choses qu’ils n’ont pas osé faire et les opportunités qu’il n’ont pas osé saisir.

Enfin, lorsque vous restez dans votre zone de confort, celle-ci a tendance à rétrécir. En effet, vous avez sûrement déjà remarqué qu’au moins vous faites d’efforts, au moins vous aurez l’envie et la motivation d’en faire. Il en va de même pour votre zone de confort.

Si vous ne faites pas les démarches pour l’agrandir, elle deviendra de plus en plus petite et limitante.

Comment connaître sa zone de confort ?

Connaître sa zone de confort est primordial pour pouvoir l’agrandir. Pour ce faire, voici quelques conseils :

Faites une liste de vos habitudes, qu’elles vous rendent heureux(se) ou non (se lever à 7h00, faire les courses dans tel supermarché, utiliser tel chemin pour aller au travail,…).

Ensuite, imaginez-vous changer ces habitudes, et demandez-vous dans quelle mesure cela affecterait votre humeur.

Si vous ressentez de l’inconfort, des incertitudes, ou de la peur lorsque vous songez à changer ces habitudes, écrivez-les quelque part. Il s’agit probablement du point de départ dont vous avez besoin pour agrandir cette zone de confort.

Comment agrandir sa zone de confort au travail ?

Agrandir sa zone de confort au travail peut être intimidant, car le regard de vos collègues est parfois pesant et vous ne souhaitez pas diminuer vos performances.

Cependant, il est important de se rendre compte que c’est en agrandissant votre zone de confort que vous augmenterez votre confiance en vous que vous serez plus heureux, et aurez probablement de meilleurs résultats. Voici quelques idées :

  • RChangez d’environnement : si vous faites du télétravail, changez de pièce, ou déplacez vos meubles. Si vous allez au bureau, essayez de changer la disposition de votre bureau, ou changez de chaise. Le bousculement de votre environnement peut avoir un impact direct sur votre manière de travailler.
  • RRendez-vous au travail par un autre chemin, ou garez votre voiture dans l’autre sens. Cela peut paraître stupide, mais ce changement vous place dans une attitude de challenge.
  • RSuivez une nouvelle formation : votre point faible est lié à la technologie ? A votre prise de parole lors des réunions ? Formez-vous pour apprendre ces aptitudes. Cela va non seulement vous rendre plus performant(e) dans votre travail, mais aussi vous donner un élan de confiance en vous.
  • RChangez de travail. Cela paraît extrême, mais c’est un excellent moyen de sortir de votre zone de confort. Si votre travail actuel n’est pas votre métier de rêve, pourquoi ne pas se réorienter ?

D’ailleurs, si vous songez à vous réorienter, découvrez notre formation en ligne Change de job ! Cette formation présentée par Étienne Van de Kerckhove sera entre autres l’occasion de découvrir votre « pourquoi » et de vous libérer de votre peur du changement. 

Comment agrandir sa zone de confort dans sa vie amoureuse ?

Si vous êtes en couple, il est probable que vous soyez installé dans une zone de confort avec votre partenaire. Cette zone de confort est importante pour assurer un sentiment de confiance et de sécurité dans le couple, mais le fait de l’agrandir permet de maintenir de l’intérêt.

  • RChangez votre manière de communiquer. Nous avons tous une manière différente d’exprimer notre affection pour quelqu’un. Apprenez à varier votre manière de vous exprimer.
  • RFaites des rencards ! Ce n’est certainement pas la première fois que vous l’entendez, mais cela fonctionne. Passez une journée à la mer ou dans la forêt, allez voir un film au cinéma, partez en weekend romantique, faites une séance photo, allez manger une glace, allez au parc d’attractions… Les possibilités sont multiples.
  • RRappelez-vous que votre manière de vivre votre relation ne regarde que vous et votre partenaire. Les pratiques non conventionnelles, le fait de ne pas habiter ensemble, ou d’explorer, sont totalement acceptables si vous êtes tous les deux partants. Il n’y a pas de manière “correcte” d’être en couple.

Si vous êtes célibataire et que vous cherchez l’amour, agrandir votre zone de confort est également un bon point de départ. Pour ce faire :

  • Utilisez les applications de rencontre ! Celles-ci ont parfois mauvaise réputation, mais elles sont un excellent moyen de rencontrer des personnes formidables. Tinder, Bumble, Fruitz, Hinge, et d’autres encore, vous permettent d’ajuster de préciser vos intentions et vos critères.
  • En parlant de critères, sont-ils réellement importants ? Exiger de rencontrer quelqu’un qui travaille dans la finance, qui a un diplôme de Master et qui boit exclusivement des caramel latte macchiato au lait d’avoine ne veut rien dire quant à sa capacité à être un(e) bon(ne) partenaire.
  • Faites une activité pour le premier rencard. Emmenez la personne faire des jeux de société, allez au parc d’attractions, allez visiter le musée de la pantoufle ou allez cambrioler une banque. Vous vous rendrez compte assez vite si vous savez vous amuser avec cette personne. Après tout, n’est-ce pas le critère qui compte le plus

Il est aussi important de vous demander pourquoi vous restez dans votre relation si elle ne vous fait pas vous sentir vivant(e). Écoutez vos propres sentiments, et rappelez-vous que votre bonheur doit être la chose la plus importante pour vous.

Quelles sont les meilleures citations sur la zone de confort ?

Les citations sur la zone de confort sont multiples. En voici quelques unes pour vous inspirer :

Ce que nous craignons le plus de faire est généralement ce que nous avons le plus besoin de faire.

Tim Ferriss

N’ayez pas peur d’abandonner le bien et d’atteindre le meilleur.

Steve Prefontaine

Le seul voyage impossible est celui que vous ne commencez jamais.

Anthony Robbins

Pour réaliser quelque chose que vous n’avez jamais atteint avant, vous devez être quelqu’un que vous n’avez jamais été avant.

Brian Tracy

Si vous faites ce que vous avez toujours fait, vous aurez à chaque fois ce que vous avez toujours eu.

Alan Scott

La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent.

Albert Einstein

Dans vingt ans vous serez plus déçus par les choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors sortez des sentiers battus. Mettez les voiles. Explorez. Rêvez. Découvrez.

Mark Twain

Ne confondez pas confort et bonheur.

Dean Karnazes

Séminaires et formations

Chez Es Sense, la première société de développement personnel et professionnel de Belgique, nous proposons des formations et des événements pour vous aider à agrandir votre zone de confort, à gagner en confiance en vous et à atteindre vos objectifs.

Nos formations en ligne gratuites sur la confiance en soi, la procrastination et l’innovation dans votre business n’attendent que vous.

Notre grand séminaire qui a lieu deux fois par an à Bruxelles, Les Clés de Succès, est un événement à ne pas manquer si vous souhaitez travailler sur votre confiance en vous et agrandir votre zone de confort.

Cet événement est présenté par Pierre Sornin, fondateur de Es Sense et auteur du livre I Love My Life ! Et Vous ?, et par Étienne Van de Kerckhove, entrepreneur à succès qui a créé, dirigé et vendu plusieurs sociétés, notamment la société I.R.I.S. pour plus de 100 millions d’euros.

Inscrivez-vous dès aux Clés du Succès dès maintenant !

Envie de participer aux Clés du Succès ? Profitez de 20% de réduction sur votre place grâce au code promo CDS20.

Conclusion

Vous l’aurez compris, agrandir sa zone de confort est nécessaire pour obtenir des résultats différents, pour gagner en confiance en soi, et pour être heureux, tout simplement. 

Tant pour votre vie professionnelle que pour votre vie privée, le fait d’agrandir votre zone de confort vous offre de nouvelles opportunités et vous permet de montrer l’exemple également. 

En apprenant de nouvelles choses, en prenant conscience de la vie que vous voulez, et en vous libérant de la peur de l’échec ou du regard des autres, vous agrandissez votre zone de confort petit à petit. 

De plus, vous vous rendrez vite compte que les changements sont rarements si dramatiques qu’ils n’en ont l’air… 

Photo portrait Mathilde Nootebos

Mathilde Nootebos

Rédactrice web

Je m’appelle Mathilde et mon job est d’embellir votre journée avec des articles sur le développement personnel. Auteure d’un blog sur les relations amoureuses, et passionnée de développement personnel depuis plusieurs années, je me fais un plaisir de parcourir ce vaste domaine pour écrire les meilleurs articles possible.

Share This